Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la vie de l' atelier

L'expo des artistes de L'Atelier d'à Côté restés chez eux

Publié le par L' Atelier d'à Côté

Rester chez soi, c'est nécessaire. Et beaucoup d'entre nous y poursuivent leur activité créatrice.
Membres de l'Atelier d'à Côté, partageons sur cette page expo permanente les oeuvres faites à la maison.
Pour cela, vous nous les envoyez en photo avec un petit commentaire à:

latelierdacote.noyal35@gmail.com

Merci de vos contributions.

Cliquez sur les photos pour en profiter largement.

Mary-Hélène Guiet: "Dernier sujet au crayon avec Isabelle: Vieillesse-sagesse... Ce visage buriné par le soleil et les tempêtes, sculpté par des rides de joie, d'épreuves, de drames peut-être, devient une présence humaine très forte dans ces moments de solitude. A très bientôt j'espère."

Mary-Hélène Guiet: "Dernier sujet au crayon avec Isabelle: Vieillesse-sagesse... Ce visage buriné par le soleil et les tempêtes, sculpté par des rides de joie, d'épreuves, de drames peut-être, devient une présence humaine très forte dans ces moments de solitude. A très bientôt j'espère."

Alain Postolec: "Je me suis inspiré de peintures trouvées sur internet, la petite fille triste me fait penser à ma propre petite fille que je n'ai pas vu depuis un mois, et la  danseuse de flamenco à l'espoir, la vie, après le confinement."Alain Postolec: "Je me suis inspiré de peintures trouvées sur internet, la petite fille triste me fait penser à ma propre petite fille que je n'ai pas vu depuis un mois, et la  danseuse de flamenco à l'espoir, la vie, après le confinement."

Alain Postolec: "Je me suis inspiré de peintures trouvées sur internet, la petite fille triste me fait penser à ma propre petite fille que je n'ai pas vu depuis un mois, et la danseuse de flamenco à l'espoir, la vie, après le confinement."

Ode Poras: "J'ai terminé ma statue à la manière de Picasso. J'y ai trouvé un plaisir particulier car ce travail m'a enfin permis de sortir du traitement habituel que j'avais. Et je suis contente de moi ce qui est rare. Bisous à tous et à toutes. Prenez soin de vous."Ode Poras: "J'ai terminé ma statue à la manière de Picasso. J'y ai trouvé un plaisir particulier car ce travail m'a enfin permis de sortir du traitement habituel que j'avais. Et je suis contente de moi ce qui est rare. Bisous à tous et à toutes. Prenez soin de vous."

Ode Poras: "J'ai terminé ma statue à la manière de Picasso. J'y ai trouvé un plaisir particulier car ce travail m'a enfin permis de sortir du traitement habituel que j'avais. Et je suis contente de moi ce qui est rare. Bisous à tous et à toutes. Prenez soin de vous."

Dadette: "Je travaille sur une basse cour de canards en hommage à mon mari André. Ils feront partie d'une expo à la Mairie de Noyal. BONNE CONTINUATION ET AU PLUS VITE DE SE REVOIR. Dadette: "Je travaille sur une basse cour de canards en hommage à mon mari André. Ils feront partie d'une expo à la Mairie de Noyal. BONNE CONTINUATION ET AU PLUS VITE DE SE REVOIR.

Dadette: "Je travaille sur une basse cour de canards en hommage à mon mari André. Ils feront partie d'une expo à la Mairie de Noyal. BONNE CONTINUATION ET AU PLUS VITE DE SE REVOIR.

Annie Renault: "Je fais partie d'une association, InitialBBB, qui vient en aide à un orphelinat au Burkina Faso. Chaque année nous faisons une vente aux enchères "d'oeuvres" que les adhérents doivent fabriquer. Cette année, avec quelques amis, nous avons décidé de faire des nains de jardin (grâce à un moule fabriqué par Catherine Lainé) que nous allons peindre cet été. Voici le premier nain réalisé en plâtre."

Annie Renault: "Je fais partie d'une association, InitialBBB, qui vient en aide à un orphelinat au Burkina Faso. Chaque année nous faisons une vente aux enchères "d'oeuvres" que les adhérents doivent fabriquer. Cette année, avec quelques amis, nous avons décidé de faire des nains de jardin (grâce à un moule fabriqué par Catherine Lainé) que nous allons peindre cet été. Voici le premier nain réalisé en plâtre."

Alain Postolec: "Je vous envoie deux peintures:  -tristesse, une femme en pleurs qui fait référence à l'épidémie. Je me suis inspiré d'une image du magazine Pilote (février 1983). J'ai trouvé qu'elle collait bien à l'actualité.  -La seconde : une femme un peu austère que l'on devait la peindre au dernier cours d'Isabelle."Alain Postolec: "Je vous envoie deux peintures:  -tristesse, une femme en pleurs qui fait référence à l'épidémie. Je me suis inspiré d'une image du magazine Pilote (février 1983). J'ai trouvé qu'elle collait bien à l'actualité.  -La seconde : une femme un peu austère que l'on devait la peindre au dernier cours d'Isabelle."

Alain Postolec: "Je vous envoie deux peintures: -tristesse, une femme en pleurs qui fait référence à l'épidémie. Je me suis inspiré d'une image du magazine Pilote (février 1983). J'ai trouvé qu'elle collait bien à l'actualité. -La seconde : une femme un peu austère que l'on devait la peindre au dernier cours d'Isabelle."

Laetitia Boudry: "Je tiens un carnet de confinement. J1, J2 ..., J18, J19, J20 ..."Laetitia Boudry: "Je tiens un carnet de confinement. J1, J2 ..., J18, J19, J20 ..."

Laetitia Boudry: "Je tiens un carnet de confinement. J1, J2 ..., J18, J19, J20 ..."

Publié dans La vie de l' atelier

Partager cet article
Repost0